Compétences et Impulsions

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

auto entrepreneur ne veut pas dire auto client !

Envoyer Imprimer PDF

La création du régime simplifié de l'auto entrepreneur est un succès incontestable : les chiffres criés par monts et par vaux par les médias et le gouvernement semble le démontrer.

Il est vrai que cette simplification était attendue pour développer l'esprit d'entreprise en France, et globalement c'est une très bonne initiative !

 

 

Maintenant, l'objet de cette note n'est pas de revenir sur ce succès ou sur les avantages ou inconvénients de ce dispositif (voir toutes les infos sur le site officiel), ou de le critiquer, car je le répète, c'est une excellente mesure, non, l'objectif est de rappeler, comme le suggère le titre, que créer une entreprise peut être une démarche administrative simple, elle n'en reste pas moins une démarche commerciale risquée et complexe !

En effet, l'auto entreprise est une entreprise comme une autre, juridiquement une "entreprise individuelle", et comme toute entreprise commerciale, elle doit trouver et conserver des clients, clients qui doivent payer, et elle doit faire en sorte que ces recettes soit plus importantes que ces dépenses pour dégager un revenu suffisant pour l'entrepreneur ! Et ce processus commercial n'est pas aussi automatique que la création de l'auto entreprise !

Pour avoir des clients, il faut :

- que le produit ou service proposé corresponde à un BESOIN REEL

- que le client potentiel rencontre ou trouve ce service ou ce produit

- que le client accepte de payer le prix proposé, dans un contexte concurrentiel

- et bien sûr qu'il soit satisfait du service ou produit acheté.

 

Selon les premiers chiffres publiés sur le Chiffre d'affaire déclarés des auto entrepreneurs, il semble que beaucoup ont oublié cet aspect : plus de la moitié des auto entrepreneurs immatriculés n'ont pas déclarés de CA la première année, et pour l'autre moitié, une minorité semble dégager un vrai revenu viable (au moins supérieur au Smic). Cette tendance générale se confirme au niveau local au regard des porteurs de projet que nous avons rencontrés et qui partaient la fleur au fusil en étant persuadés que les clients les attendaient et que les plafonds de CA seraient explosés...

Mais non, auto entreprise ne veut pas dire auto client, ce n'est pas parce que l'on s'immatricule et que l'on a une idée cohérente que cela suffira pour dégager un revenu viable. Mêmes si les risques financiers sont limités pour ce type de projet, il est nécessaire de le préparer commercialement en amont pour déterminer si il existe sur le territoire de prospection un nombre suffisant de clients réellement prêts à payer le prix et surtout de manière régulière, pour dégager un revenu sur le moyen et long terme.

Prospecter avant de vous lancer !

Commentaires  

 
#1 durupt isabelle 2010-08-02 16:59 bonjour, depuis le 17 mars 2010 je suis devenue auto entrepreneur, je suis en pleine création d\'un site de vente en ligne (cosmétiques : parfums, produits visage, corps, cheveux, yeux etc…pour hommes femmes et enfants), lingerie, bijouterie fantaisie, produits high tech (accessoires pour démarrer: cartes mémoires, clés usb, souris etc..) , mon souci c\'est que je n\'arrive pas à faire ce prévisionnel et ce plan de financement, malgré mes demandes d\'aide,tout est payant. J\'ai un financement personnel mais matériel, ordinateur, matériel cosmétique estimé à 3000 euros+ ma voiture personnel. Quelqu\'un peut il me venir en aide ou me diriger vers une entreprise qui puisse m\'aider. ma demande est urgente il faut absolument que je puisse commencer mon entreprise d\'ici environ 3 semaines.Merci à vous. Citer
 

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Vous êtes ici : Opinions Le blog auto entrepreneur ne veut pas dire auto client !